< retour

Chef de corps

création 2017.

Le gouvernement des corps.
Deux corps, aux formes, aux gestes et aux moyens différents d’agir se côtoient, se confrontent et s’affrontent au nom de leurs propres finalités. Sur scène les jeux de pouvoir, de séduction, de normalisation et d’assujettissement se déploient au sein d’un dispositif implacable. Par le corps et différents moyens d’amplification du geste, des qualités se défient et se provoquent, dans un processus de manipulation et de résistance en négociation permanente.
Un mécanisme central brasse l’espace et dirige les actions des performeuses qui tentent d’abord juste de rester debout. Mais l’attraction pour le centre, pour le pouvoir, génère un affrontement de rhétoriques gestuelles. La symbolique du corps, attitudes, postures et statures s’entrechoquent et luttent pour la lumière.

Chef de corps s’inspire de l’architecture panoptique comme principe scénographique avec un axe central qui observe et contrôle les individus. Loin de vouloir être la simple illustration du dispositif carcéral de Bentham du XVIIIe siècle et des formes de contrôle s’exerçant sur les individus, il se veut un questionnement sur notre société ses yeux de surveillance et sousveillance ainsi que ses outils de manipulation. 

Il s’inscrit dans le projet CORPS DISCIPLINAIRES, un projet interrogeant de plusieurs manières l’emprise des formes d’autorité sur nos perceptions et nos gestes.

Crédits.

Conception : Raphaëlle LATINI
Performance : Michelle MOURA et Marie GYSELBRECHT
Son: Raphaëlle LATINI et Mathias DELPLANQUE
Lumières: Fred HOCKE
Régie numérique : Léopold FREY
Regard extérieur: Samuel LEFEUVRE
Collaboration artistique et conseil en développement technologique: Armando MENICACCI 
Travail de la voix: Valérie JOLY

Coproduction : Scène nationale 61 Alençon, CCN de Caen en Normandie dans le cadre de l' "Accueil Studio", Ma scène nationale - Pays de Montbéliard, Viadanse CCN de Belfort dans le cadre de l'"Accueil Studio".

Avec le soutien et l’accueil en résidence de Chorège Relais Culturel Régional du pays de Falaise, de l'UQAM (Université du Quebec à Montréal, Département Danse et nouvelles technologies) et Hexagram/Montréal.
Remerciements: Danse Perspective et les Ateliers intermédiaires